Le capitaine

Bien que ce site ne soit pas consacré à son capitaine, vous vous demandez peut-être qui se cache derrière les Vigies Pirates. Il serait peut-être temps d’arrêter de parler de la maîtresse de céans à la troisième personne, pas vrai ?

J’ai coutume de dire : je vis chez mes rats depuis 2007 et ils ratent régulièrement leurs portées depuis 2008. Ce qui résume assez bien la situation, mais OK, c’est un peu court.

Je suis née en 1981, (bien) installée à Rennes depuis 2009 après avoir vécu toute mon enfance et étudié à Paris. On me croise sur Internet toujours sous le même pseudonyme : Artefact, et en général avec le même « avatar », une Jessica Rabbit braquant un gros flingue vers vous – c’est peut-être pour ça que j’ai une réputation de méchante !

J’exerce l’heureux métier de chercheuse au CNRS depuis 2010, après une thèse en traitement du signal. D’où un certain nombre de déformations professionnelles qui ne sont pas sans conséquence sur mon approche de la reproduction ratounesque.

J’ai adopté mes premiers rats en janvier 2007. J’avais rêvassé pendant toutes les vacances de Noël sur les photos des petits, que je regardais en cachette pour ne pas attirer la désapprobation familiale avant que l’adoption soit conclue ! J’ai eu l’énorme chance d’être bien renseignée et aiguillée des mois avant l’adoption, grâce à SRFA et à Kitanatsumi que je salue au passage. Puis une deuxième énorme chance, celle d’être promue adoptante de l’Île-Aux-Rats, raterie tenue par Ariane et malheureusement rangée des voitures aujourd’hui, un endroit idéal pour bien démarrer. J’avais choisi Ariane pour son sérieux, sa réputation, son implication dans la communauté, et aussi parce qu’elle avait régulièrement des ratons topazes, déjà ma couleur de coeur. Je suis repartie avec un agouti, un husky noir et un beige… et définitivement gaga des ratoux. C’est Ariane, aussi, qui m’a perfidement glissé une grosse année plus tard : ça te dirait pas de les faire reproduire ? Et de fil en aiguille, me voici devant vous, avec désormais un affixe, un site web, une cave envahie de cages de toutes les tailles, un placard entier de bouffe et d’accessoires pour les rats, un job d’administratrice d’SRFA, et beaucoup, beaucoup de trous dans mes vêtements.

Outre les rats, j’ai quelques passe-temps parmi lesquels la broderie au point de croix, la musique, la lecture, l’apprentissage de langues vivantes (le tchèque et la LSF sont parmi les plus exotiques), et les jeux de toute sorte (jeux de carte, de rôle, de société, vidéo).

Si vous êtes de passage à Rennes, n’hésitez pas à me faire signe : j’aurai grand plaisir à partager un verre avec vous, et vous présenter les affreux et leurs conditions de vie indignes !

Top