L’enfer du dimanche

Au début, je voulais faire ça vite, mais j’avais peur et je comprenais rien, ne sachant pas trop par quel bout commencer, et où chercher. Alors j’ai demandé conseil, et j’ai presque failli céder à la solution de facilité (jimdo, en l’état), séduisante avec son côté « j’ai un site qui marche dans 2 heures ». Puis le démon s’est manifesté en la personne d’Ancalimë et son perfide « moi j’ai fait en WordPress, c’est simple, si tu veux je t’explique sur skype, en 2 heures c’est bon ».

Voilà donc 3 jours complets pendant lesquels j’ai appris : à installer WordPress, à créer un thème enfant, à bidouiller du CSS, à bidouiller du PHP (fear !), à ajouter un canal alpha sur un .png dans Gimp plus vite que la lumière, et autres sombres manipulations pour faire exactement ce que je veux et pas « seulement » 99% de ce que je veux. Psychorigide power, I want it all and I want it now, etc.

Ca commence à avoir une petite tronche, j’ai résolu pas mal de choses que je ne savais pas du tout comment faire et finalement si (les images rondes dans le menu principal en haut et la gestion du menu secondaire, notamment). Il reste à s’occuper du footer, d’un bug de polices qui n’affiche pas les lettres accentuées, la question des « hovers » pour repérer dans quelle rubrique on est (survol et sélection), et… à remplir, accessoirement.

Depuis le temps que je disais que j’allais le faire !

Top