IRD Facteur Cheval

Il n’était décidément pas acceptable que nous passions Noël sans lui, alors il a fait en sorte qu’on l’amène avec nous pour le réveillon et qu’on le veille au lieu de s’intéresser à de futiles cadeaux. Facteur Cheval a été euthanasié le 27 décembre 2015, fauché par une pneumonie d’inhalation que les meilleurs soins n’ont pu endiguer.

***

Moi moi moi MOI, regarde-MOI, lis MA fiche, prosterne-toi devant MOI, humain !

cordage_facteurcheval

Ma description : Irish agouti dumbo lisse

Mon poste sur le bateau : Centre du monde !

Ma fiche au LORD : IRD36334M

Ma date de naissance : 18 août 2013

Mes origines : Les irradiés, jeune raterie Suisse pleine de promesses et de potentiel (puisque MOI j’en suis sorti, si ça c’est pas une preuve).

Les gènes que je porte : PED, 2/3 bleu agouti, 1/4 RED.

Mon caractère : JE suis le centre du monde et le monde ne peut l’ignorer. Égocentrique en chef, jaloux, stalker, JE suis partout autour de toi et tu as intérêt à ME montrer l’intérêt que je mérite. Hey ! hey ho, JE suis là, tu m’as vu ? JE suis quand même Monsieur, le frère du Roy ! Dis, qu’est-ce que tu es en train de faire ? tu serais pas en train de faire autre chose que t’occuper de MOI, par hasard ? Occupe-toi de moi tout de suite ! Regarde comme je suis mignon, beau et intelligent. Je peux venir dans ton pull ? Tu me donnes ce que tu manges là ? Et je peux venir sur tes genoux ? Et tu pourrais tendre tes jambes, que j’aille sur la table basse ? Attends, je reviens, je suis trop loin de toi. Tu as mis un gilet aujourd’hui, c’est nul, va mettre un pull steuplaît, que je puisse me balader dedans. Voilà, c’est mieux. Hey, c’est qui lui dans la manche gauche ? C’est MA manche gauche de ton pull ! Dégage l’américain ! Bon finalement je préfère la manche droite. Et qu’est-ce que tu fais là l’américain ? C’est MA manche droite du pull du Capitaine !

Mes petites manies : Coller l’humain, convaincre l’humain de m’ouvrir la porte, convaincre l’humain de tendre son bras pour que je rentre dans son pull… Tant qu’on me regarde et qu’on s’occupe de moi, ça va. Parfois, pour remercier le Second, j’aime bien poser une pêche juste à côté de lui. Il râle, cet idiot, il n’a pas compris que c’était un cadeau de la plus haute importance, hey, c’est pas rien, c’est un caca de Facteur Cheval ! J’aime bien faire grincer Citizen Kane le soir vers 21 heures, aussi. Je ne l’aime pas trop, lui. Il vole beaucoup de l’attention qui m’est due.

Ma santé : Presque trop bonne : du coup, le vétérinaire n’a jamais eu la chance et l’insigne honneur de s’occuper de MOI.

La santé de ma famille : Deux de mes petits frères n’ont pas eu de chance, l’un est mort d’un accident, l’autre était un peu casse-pieds avec les autres rats et du coup il a perdu ses noisettes. Ma soeur Saskia a essayé de faire des bébés, mais ça n’a pas marché. Et puis à Noël j’ai perdu encore deux sœurs et un frère. Du coup, le Capitaine continue à regarder (même si je préfère quand elle me regarde MOI !).

L’histoire de mon nom : Joseph Ferdinand Cheval, facteur de son métier, a construit un palais, le Palais Idéal, juste avec des objets qu’il ramassait pendant sa tournée, ça lui a pris des dizaines d’années, et maintenant il est mondialement connu, et son palais a des centaines et des milliers de visiteurs chaque année. Je pense que c’est un exemple prémonitoire de mon futur succès et de tous les gens qui rêvent de ME voir en vrai et de me rendre visite.

L’histoire de mon adoption : Le Capitaine avait d’abord choisi mon frère Sapeur Camember, ce qui était un intolérable inversement de l’ordre naturel des choses, qui aurait été qu’elle ME remarque en premier. Heureusement, une adoption qu’elle devait faire ailleurs (d’un rat sûrement beaucoup moins bien que moi) n’a pas pu se faire, et du coup, elle a décidé de me prendre aussi. J’ai fait un grand voyage en train depuis la Suisse avec marraine Nayan qui a tout de suite vu comme j’étais le plus beau, une quarantaine à Paris où j’ai fait fondre tous les cœurs qui m’ont vu (au moins deux personnes !) et ensuite le Capitaine m’a ramené en Bretagne.

Ferai-je des bébés ? Ce n’est pas prévu, mais je trouve ça quand même très injuste, et d’ailleurs je crois que le Capitaine se rend bien compte qu’évidemment JE suis le meilleur reproducteur du bateau, du monde, de l’univers et au-delà. Du coup, on en reparlera peut-être avec ma maman suisse.

Top