VRC Croquenote

Croquenote s’est éteint le 27 octobre 2013. Très diminué par la vieillesse qui avait commencé à s’emparer de lui au début de cet été, il a cependant eu une retraite douce et heureuse, sans maladie ni souffrance, et a pu partir tranquillement, chez lui, entouré de ses humains qui l’aimaient. La tendresse de ces dernières semaines restera pour toujours dans notre mémoire.

***

Croquez, krrrk krrk, moi ça, krrk krrrk, aiguisez bien vos quenottes !

 

Ma description : Irish agouti standard velours.

Mon poste sur le bateau : Shérif.

Ma fiche au LORD : VRC24541M

Ma date de naissance : 2 avril 2011

Mes origines  : Je suis né chez Keysha en Vendée, c’est pour ça que mon nom commence par « les ventres-à-choux ».

Les gènes que je porte : Le bleu russe, 1 chance sur 2 pour le siamois et les marquages faciaux.

Mon caractère : Je suis frais et spontané, j’aime jouer, courir, me faxer derrière la cage, aller vers le fauteuil et hop changer d’avis et me cacher derrière le coussin et hop sauter sur le canapé. Je suis très zappeur, préméditation, connais pas ! Je suis un peu brute parfois, mais ce n’est pas du tout que je suis méchant, juste que je ne sens pas ma force, et que j’aime les jeux et les pouillages virils ! Le Capitaine dit « doucement Croquenote doucement » pour ne pas que je m’excite trop parce que c’est vrai que quand je suis parti, ouh la la je suis foufou ! Alors que je suis la gentillesse incarnée. J’ai besoin de beaucoup d’attention. Surtout quand j’étais petit, il fallait qu’on me regarde et qu’on s’occupe de moi beaucoup, sinon j’allais taquiner les autres matelots. Maintenant ça va mieux, je suis un adulte, enfin, un grand enfant toujours mais en plus sage.

Je n’aime pas mais alors pas du tout quand deux autres rats se bagarrent. Je rapplique à toute berzingue et je m’interpose ! Le sport, c’est bien mais il faut rester fair-play.

Mes petites manies : Ce que j’aime par dessus tout, c’est me mettre sur le dos, me faire gratter le ventre, et avancer comme ça vers le haut en faisant onduler la peau de mon dos. Pendant ce temps, je léchouille les doigts de l’humain et des fois même, je fais un pissou vers le haut façon fontaine. C’est trooooop bien ! L’ennui c’est que quand les autres me voient comme ça, après ils croient que ça veut dire que je suis une lopette. Du coup, je fais attention de le faire seulement quand ils ne me voient pas.

Ma santé : Impec, rien de rien ! Je pète le feu !

La santé de ma famille : Ca n’a pas été très gai dans ma famille… D’abord, on était vraiment beaucoup de ratons, alors j’ai des petits frères et soeurs qui n’ont pas tenu le coup. Et puis mon papa et ma maman ont tous les deux été replacés dans d’autres familles, à cause des allergies et des problèmes de sous, c’est nul. En plus, le Capitaine était pas contente contente, à cause qu’on lui avait dit que mon papa était en pleine forme alors qu’en fait, il était chronique et avait eu plein de fois des antiobiotiques. Un de mes frères est devenu un peu fou apparemment, il aurait tué un autre rat, quand même, ça ne se fait pas ! même quand on vit dans une cage un peu surpeuplée et qu’on ne sort pas beaucoup ! Et puis un autre était méchant aussi. Ils ont perdu leurs cloches tous les deux. Il y a aussi un petit frère qui s’est échappé, il a dû mourir dans la nature, c’est triste. Et encore un autre qui a été tué par un chat… Je me dis que j’ai eu bien de la chance, moi.

Toute l’histoire se trouve là : la présentation de mes parents, l’annonce de ma naissance, le suivi de mes frères et soeurs, le replacement de mon papa, le replacement de ma maman.

J’ai eu de la chance, moi, je suis en forme et gentil et le Capitaine je sais qu’elle ne m’abandonnera jamais et qu’elle s’occupera toujours bien de moi ! Des fois, elle dit que j’aurais peut-être mal tourné si elle n’avait pas été vigilante quand j’étais plus jeune, vu comme j’ai besoin d’attention et d’être dans un bon groupe de matelots.

L’histoire de mon nom : Ma première maman humain, Keysha, voulait qu’on ait des noms de gens dans les dessins animés. Le Capitaine a trouvé ça, Croquenote, c’est le nom d’une petite souris dans « Robin des Bois », une gentille souris qui travaille à l’église de Frère Tuck et qui joue de la musique. Ca me va comme un gant, avec ma petite bouille de rat sauvage ! En plus, le Croc-Note Show c’était aussi une émission rigolote sur la musique, que le Capitaine regardait quand elle était plus jeune il y a longtemps. C’est de là que vient ma chanson aussi !

L’histoire de mon adoption : Le Capitaine voulait un ragouti. Les autres étaient partis et puis elle râlait, râlait, pffff ! qu’on trouvait plus de bons rats agoutis. Elle a cherché, cherché et puis elle m’a trouvé. Un petit caprice impulsif, comme moi ! Il y a un truc drôle, aussi. Quand on est rentré en voiture, le Capitaine m’a gardé dans son bras plié tout le temps sur la route, et bien devinez-quoi : le Capitaine, elle s’est chopé une névralgie cervico-brachiale à cause qu’elle avait le bras plié et un coup de frais sur le torticolis. Après, elle a passé 1 mois avec une minerve et des cachetons, et le médecin (une sorte de vétérinaire pour les humains domestiques) a beaucoup ri quand il a su comment qu’elle s’était fait ça.

Ferai-je des bébés ? Non, c’était pas prévu au départ, et en plus, depuis, j’ai des frères qui ont été trop casse-bonbons et qui ont perdu leurs clochettes, et avec l’histoire compliquée de ma famille… En plus, mes parents on sait plus trop où ils sont. Alors avec tout ça, le Capitaine a dit que non. Dommage, j’aurais bien aimé batifoler avec de la poulette moi !

 

 

Top