IDC-VGP Père Castor

Oh, ça va maintenant les histoires du Père Castor, je suis plus un bébé…

cordage_castor

Ma description : Agouti uni standard lisse normal quoi, pas la peine d’en faire un plat… ma mère passe son temps à dire que je suis beau et à essayer de me faire des bisous et me tripoter comme si j’avais 2 mois, c’est relou.

Mon poste sur le bateau : trouver sa place dans la société, avoir un plan de carrière, bof, ça m’intéresse pas. On m’oublie, on me laisse peinard, moi j’embête personne et personne m’embête, je zone avec mes potes, c’est cool.

Ma fiche au LORD : mouais, attendez que je retrouve ma carte de lycéen, j’sais plus où je l’ai foutue, sous mon lit peut-être… ah voilà, puisque ça vous intéresse ce truc qui sert à rien, c’est IDC44555M, là, content ?

Ma date de naissance : 18 juillet 2015.

Mes origines : Mon daron c’était un grand Maître, trop prétentieux quoi, et ma daronne Dido elle se prend tellement pour une reine alors qu’il y a pas de quoi frimer. Et grand papa il travaillait au CNRS, et grand-maman elle venait à moitié d’Amérique, et il faut que tu sois à la hauteur de la famille, blabla… La prise de tête quoi.

Les gènes que je porte : miskine je porte le roux quoi, trop la honte, le dites jamais à mes potes !

Mon caractère : posé, tant qu’on peut dormir et manger OKLM. Coke en Stock il nous fatigue avec ses luttes machin, on s’en fout quoi, j’aimerais bien qu’il me laisse glandouiller en paix lui aussi.

Mes petites manies : glandouiller dans ma piaule en bordel, dormir avec mes potes et regarder les humains jouer aux jeux vidéos. Mes parents veulent toujours que je range ma piaule, ranger ranger nia nia, quels emmerdeurs, pffff. Oui y a des sopalins sales et des graines à moitié mangées sous le lit, et alors… on s’en fout… Ils disent que ça daube mais moi je trouve pas, et puis d’abord ils ont qu’à pas y entrer si ça leur plaît pas.

Ma santé : j’ai été malade bizarre une fois, oh ça va c’était rien pas la peine d’appeler la presse non plus, mais forcément ma mère qui me couve et qui s’inquiète pour que dalle elle a voulu voir le vétérinaire en urgence. Pis finalement j’avais bien dit que c’était rien, un nerf pincé quoi, d’ailleurs le lendemain ça allait très bien, c’était bien la peine de faire tout ce foin…

La santé de ma famille : ah les vieux, c’est toujours malade de ceci, cela, et mes dents me font mal, et ferme la fenêtre je crains les courants d’air, ce qu’ils sont chiants. Avec ça faut qu’on se tape les repas du dimanche entre les tantes nympho, les grands-oncles pas gênés de raconter leurs histoires de reins et de prostate en plein milieu du dessert, youpi quoi. En plus ils sont toujours à exagérer pour se faire remarquer, super mature. En vrai on est juste une famille normale avec une santé normale, et quelques archivieux sympa, genre mémère qui bouge plus de sa chaise tu vois, je les aime bien ceux-là ils font pas chier et ils posent pas de questions indiscrètes genre « ça va comment au lycée en ce moment ? »

L’histoire de mon nom : non mais sérieux, au bahut y a des potes qui ont plein de noms cool genre « Famine » ou « Pustule », et moi il a fallu que je me récolte un nom de bolos, genre le blaze d’un vieux schnock qui raconte des histoires aux gosses de maternelle, si ça c’est pas un signe que mes parents m’aiment pas. D’ailleurs je suis adopté, c’est même pas mes vrais parents.

L’histoire de mon adoption : je suis né chez Gaëlle à Laval mais après, à même pas deux semaines on m’a envoyé direct en colo chez les pirates, en colo sérieux, trop naze quoi. Le capitaine aurait pu choisir n’importe qui mais ça a été moi, on se demande bien pourquoi franchement, je vois pas ce que j’ai de spécial. Du coup je suis resté là, enfin là ou ailleurs, hein, c’est pareil.

Ferai-je des bébés ? non mais les filles c’est chiant, ça glousse en lisant des magazines, pis si c’est pour se ranger, la femme les gosses le chien la maison, merci bof, je préfère rester entre gonzes avec mes potes. Bon, y a bien la petite rouquine de seconde 2 que je regarde en douce quand les potes me voient pas, mais allez surtout pas le dire à ma mère, c’est un coup à ce qu’elle me fasse la leçon que je suis trop jeune et tout, c’est bon, le prof de SVT nous a déjà montré ses dessins tout nazes en troisième, comme si on avait pas déjà tout vu sur ratporn… en même temps, aux repas de famille personne se gêne pour me demander « et alors toi Castor c’est pour quand le mariage », sérieux, faudrait savoir ce que vous voulez les mecs…

Top