L’abcès con du dessous du ventre

Vous attrapez Raoul un soir et au toucher, vous remarquez un truc bizarre pas normal sous son ventre. C’est gonflé, il y a un disque noirâtre vaguement croûteux dessus, parfois légèrement en dépression. De plus près, il semblerait que cette simili-croûtasse soit un peu détachée sur un bord, et qu’il y ait un truc verdâtre-grisâtre genre pus qui en sort. Et ça ne sent pas bon, mais alors pas bon du tout.

Félicitations ! C’est votre premier abcès con du dessous du ventre. Un « bête » abcès qui vient de percer. Assez fréquent surtout chez le mâle, un peu au dessus du fourreau. Du pipi, un coup de griffe et c’est parti pour la pestilence ! La partie ronde et noire est de la peau nécrosée, vous voyez peut-être une partie rose qui est la muqueuse à vif après perçage de l’abcès, et la partie verdâtre est du pus.

Pour illustrer, désolée de la photo peu ragoûtante et pas d’excellente qualité mais c’est la plus représentative que j’aie trouvé (photo d’annaverolle sur forum-rats, autorisation demandée en 2012, jamais eu de réponses donc je vais présumer qu’elle s’en foutait !). Vous pouvez voir la localisation typique (au-dessus du pénis), la croûte de peau nécrosée noire, le pus qui s’est accumulé en-dessous, et la chair à vif. Avec l’expérience, on arrive à les voir venir avant d’en être arrivé là. On peut voir une bonne série de photos avec évolution sur ce sujet de forum-rats.

abces

Je dis con parce que dans 90% des cas, ce n’est rien de bien grave, juste un grand classique qu’on peut gérer à la maison à condition de savoir s’y prendre (et savoir se dire : non en fait je ne le sens pas, allons plutôt voir le vétérinaire).

Voici ce que moi je fais dans ces cas-là – seulement si ce n’est pas trop moche, pas trop profond, et que le rat est par ailleurs en pleine forme :

  • D’abord, ramollir la croûte, soit avec des compresses d’eau tiède, soit carrément en baignant le rat dans un fond d’eau tiède. Dans une boîte de transport Ferplast, ça se fait très bien : quelques centimètres d’eau tiède dans le fond (de quoi immerger la lésion mais sans noyer le rat évidemment), le rat dedans, on ferme, 10 minutes environ. En restant près de lui et en lui parlant pour le rassurer, car ils n’aiment pas ça !
  • Sortir et sécher le rat.
  • Les mains bien lavées et propres, enlever toute la croûte. (Si la croûte tient « bien », tartiner de vaseline matin et soir jusqu’à ce qu’elle soit plus coopérative et reprendre les opérations à zéro !)
  • Rincer abondamment la plaie (« flush ») avec un désinfectant préalablement aspiré dans une seringue sans aiguille. On peut employer de la bétadine ou de la chlorexhidine, mais l’eau oxygénée, ou mieux, un mélange bétadine jaune – eau oxygénée, sont à mon avis idéaux pour les premiers jours.
  • Dans les jours suivants, veiller que la croûte ne se reforme pas (sinon, recommencer : elle ne doit pas rester), et désinfecter à nouveau, une à deux fois par jour.

Si ça prend un mauvais aspect ou que ça ne s’améliore pas très rapidement, consulter.

Enfin, il vaut mieux isoler le rat dans une cage sans litière (sopalin, drybed, serviettes éponge conviennent) pour que des pailles de chanvre ou de lin ne viennent pas se mettre dans la plaie en cicatrisation.

Les bactéries responsables des abcès sont « anaérobies », c’est à dire qu’elles se développent mieux dans un milieu sans oxygène. C’est pourquoi il faut absolument enlever la croûte, et que la cicatrisation se fasse par le fond. C’est aussi pour ça que l’eau oxygénée, qui n’est pas à proprement parler un désinfectant, est cependant une arme redoutable contre les abcès superficiels. Elle a aussi la propriété de « mousser » au contact de cellules sanguines, ce qui aide mécaniquement à décoller le pus des muqueuses.

En règle générale, il ne faut jamais mélanger plusieurs substances désinfectantes : le mélange bétadine + eau oxygénée est une exception. On peut également, si on craint de mélanger, commencer par un flush d’eau oxygénée puis enchaîner avec un deuxième à la bétadine.

Lorsque la source de pus est tarie et que le trou a commencé à se refermer (tpujours par le fond) et ne forme plus une trop grosse cavité, on peut passer à une désinfection plus légère. Les sprays à la chlorexhidine conviennent (à ne mélanger avec aucun autre produit par contre !)

Top