Rebondir

La page portée est mise à jour, la page naufrage aussi… sauf miracle tombé du ciel, il n’y aura pas de bébés VGP en 2012. La déception, à nouveau, est à hauteur de l’investissement personnel, en affect, temps, énergie, argent, à hauteur des attentes d’adoptants fantastiques à nouveau privés des bébés tant désirés. Le fiasco est total, avec 5 couples formés entre 5 rats, dont un qui nous a carrément faussé compagnie sur la route.

Il y a forcément beaucoup de découragement et l’envie de tout arrêter. Il y a aussi le soutien et les encouragements des amis, et puis les matelots, toujours là, les soirées calinou-télé qui donnent envie de ne pas baisser les bras.

Alors, malgré la tristesse, le découragement, on a encore envie d’y croire, avec la peur de faire de nouveaux projets, le doute : pourrais-je encaisser un nouvel échec ? car retenter c’est forcément accepter que ça peut encore mal se passer.

Pour McCoy, ce sera difficile : il a déjà 18 mois, et je dois dire que je n’ai pas le jus de me remettre immédiatement en selle. C’est vraiment dommage, car il est parfait, et pouvait faire un vrai plus dans une petite famille. D’un autre côté, je souhaitais essentiellement le faire reproduire pour lui-même, parce qu’il est lui, si parfait, sans beaucoup d’ambitions ou projets à long-terme ; et pour éventuellement donner un coup de pouce au projet de quelqu’un, car son phénotype ne me rapprochait pas du tout du RED. Je suis d’autant plus étonnée de n’avoir reçu presque aucune proposition, alors que je demandais très peu (rien en phénotype), c’était une belle opportunité pour une raterie débutante de se mettre le pied à l’étrier, ou une raterie moins débutante de renforcer sa famille. Mais la conformation de la communauté ratounesque fait que… tant pis pour les gens, tant pis pour « le rat ». McCoy, lui, ne s’en portera ni mieux ni moins bien. Une belle occasion gâchée. Il y a bien une idée pour lui, mais plus atypique, et avec à nouveau des implications et des complexités que je ne suis pas sûre d’être prête à assumer. Je le regarde et j’ai plutôt l’impression qu’il va finir sa vie tranquillement ici et sans avoir engendré.

Pour mon propre projet dans sa globalité,  cela se complique encore. Avec le décès de Wikileaks, je n’ai plus aucun reproducteur RED non DTC. Ce qui veut dire que si je veux réassembler mon projet initial, il va falloir envisager une adoption externe – d’un rat qui ne sera reproductible que dans 1 an et demi, voire 2 ans le temps que je le trouve. Outre la difficulté de trouver une famille correcte de RED, cela met par terre tout le calendrier prévu.

L’infertilité de Lavandine est un autre coup dur, qui met sérieusement en danger la continuation de la descendance de Super Timor. Si je perds la famille directe de Super Timor, je ne pense pas conserver l’envie. Ce sera vraiment la goutte de trop, après avoir perdu la famille de Kubrick, la première chose qui me motive aujourd’hui c’est faire vivre Super Timor à travers une belle descendance fabriquée avec beaucoup d’amour et de neurones, qu’il en soit le fondateur, le patriarche. Si je perds ça, je perds ce qui fait aussi l’identité de la raterie. Faire ce que quelques autres font mieux que moi, sans rien de spécial, de plus, et en moins bien ne m’intéresse que modérément ; pas assez pour y mettre les tripes que j’ai besoin d’y mettre, pour avoir la force d’encaisser le stress, l’angoisse, la tristesse et la déception.

A court-terme, il me reste DTC Backup, qui serait la perfection faite rat s’il n’y avait ces problèmes de fertilité dans sa branche. Et les héritiers, les fistons de Super Timor, sur les épaules de qui beaucoup de choses reposent… mais qui en voudra, avec le mégacôlon apparu sur la portée de leur grand-oncle ? Ils sont pourtant tellement plein de qualités, et il y a pourtant tellement d’arguments et de preuves pour appuyer la sécurité de leur reproduction. Mais quand il s’agit de mégacôlon, l’hystérie prend le pas sur la réflexion, et mes petits sont injustement frappés d’ostracisme à beaucoup d’endroits (y compris par des gens qui furent ultérieurement bien moins regardants sur leurs propres choix…).

L’avenir le dira ; je vais prendre un juste temps de pause pour régénérer mon énergie, et voir si le jeu en vaut toujours la chandelle…

Un commentaire, je me sens moins seule !

  1. Saabbe 21 juillet 2012 at 12:36 |

    Rarrararffff… j’ai envie de dire que tant que Canard et Ni Clou ni vis peuvent être de la partie, il faut tenir bon… Et puis, s’ils repro, il faudra encore attendre de voir si leurs filles sont fertiles avant d’enfin envisager les choses avec optimisme… Bises ma chère flibustière 🙂

C'est vieux, n'en parlons plus

Top