DTC Maître Kobayashi x IND Dido

9 petits farceurs sont nés le 18 juillet 2015 à la raterie Indecent Rats (IDC, chez Gaëlle D. alias trovprega) en Mayenne (entre Laval et Vitré). 6 mâles, 3 femelles désormais tous dans leurs familles définitives ! Ils sont inscrits au LORD sous le double affixe IDC-VGP.

Les parents


DTC Maître Kobayashi
LORD : DTC38239M
Description : Himalayen seal-point standard lisse.
Génotype : A/a ch/c Du/du Rb/rb re/re.
Date de naissance : 25 novembre 2013.
Âge à la saillie : 19 mois.
Poids à la saillie : 560g.


IND Dido
LORD : IND43490F
Description : Topaze unie standard lisse.
Génotype : A/a C/C Du/Du r/r Rb/rb re/re.
Date de naissance : 11 novembre 2014.
Âge à la saillie : 7 mois.
Poids à la saillie : 290g.

Informations complémentaires

Dido a d’abord été présentée deux fois à Citizen Kane, mais ça ne prenait pas. Pour une troisième tentative, nous avons décidé d’assurer nos chances en lui présentant également Maître Kobayashi. En découvrant les moustaches des bébés, nous avons pu vérifier que c’est bien le Maître qui avait fait mouche. Aucun regret car c’est un adorable mâle, avec une santé de fer (seul souci jusqu’ici : quelques pattes foulées de temps en temps) et un caractère d’une douceur et d’une sérénité absolus, très sociable, neutre en cage et ne cherchant jamais la bagarre, imperméable à toute forme de stress. Il est par ailleurs plus svelte et moins sujet au surpoids que Citizen, ce qui ne sera pas un mal pour les petits.

But de la portée

Cette portée était la première de mon projet de reproduction (voir le lien vers les archives) visant à établir en quelques générations un trio de fondateurs topazes ou beiges cama rex, susceptibles d’être ensuite intégrés à un projet cyclique de consanguinité minimale autour de ce même gène red-eyed dilute. (En cours de réaménagement vu les derniers changements).

C’est aussi la portée la plus « borderline » du projet, étant donné le manque d’origines de Dido, qui n’aura échappé à personne. Bien que les règles du LORD conduisent à l’enregistrer sous l’affixe IND, il ne faut pas s’y tromper et je ne me cacherai pas derrière ça : Dido est généalogiquement à considérer comme une rate INC, la seule différence étant qu’elle est née dans une maison chez un particulier et non dans une boîte chez un fournisseur d’animalerie. Ce qui lui donne donc un petit avantage éthique par rapport à une rate d’animalerie, mais pas énormément plus. Le naisseur a pu être joint au téléphone et par mail, il est réactif et répond gentiment, mais les informations délivrées ne sont pas limpides. J’ai pu obtenir le strict minimum de garanties qui m’intéressaient : une photo des parents et une description de la portée, me permettant de vérifier l’absence de tout grand marquage ou marquage facial et l’absence de provenance étrangère type bourse terrariophile. Je doute que nous puissions disposer dans le futur d’informations de suivi, même si le naisseur m’a assuré au téléphone que les parents étaient toujours chez lui vivants et en bonne santé. Je me dois de préciser que, questionné sur leur prénom, il m’a donné une réponse différente (« Max et Zoé ») du titre de la photo qu’il avait transmise à Gaëlle (« Kiwi et Nouka »), donc infos à prendre avec des pincettes (il avait l’air tout-à-fait gentil, mais un peu à l’ouest !).

Je n’aurais jamais fait une portée pareille s’il n’y avait pas à la fois un excellent mâle en face et un projet construit visant précisément à limiter l’apport génétique de Dido dans la suite, via la consanguinité sur les trois mâles du projet (cf. la page de présentation du projet). J’ai choisi Dido pour différentes raisons. D’abord, j’ai eu très peu de propositions, et Dido était la seule qui remplissait mes critères minimum, notamment l’absence de marquage. Ensuite, elle avait le bon âge pour lancer ça sans attendre, avec un bon timing pour gagner du recul sur le mâle le temps que l’autre branche (par Gorgonzola) se mettre en route. La troisième raison, c’est sa propriétaire ! qui certes débute mais m’a immédiatement semblé être une personne sérieuse et très généreuse. D’ailleurs, pour la petite histoire, Gaëlle souhaitait reproduire Dido il y a quelques mois, mais y avait renoncé sur le conseil de ratouphiles qu’elle avait consultées, et écoutées quand elles l’avaient découragée de faire une portée avec une rate sans origine. Cela me semble être un signe tout-à-fait parlant de sa bonne volonté ! Et j’ai toujours aimé l’idée de mettre le pied à l’étrier des gens qui ont envie de débuter en repro sans faire n’importe quoi. Je dois d’ailleurs glisser un remerciement à Tsukina qui nous a mises en relation.

Citizen Kane était mon premier choix pour Dido, mais le destin en a décidé autrement et je n’ai absolument aucun regret, Kobayashi est un très bon mâle également et pour le projet, on retombera toujours sur nos pattes.

Note sur la portée

Cette portée a une place toute particulière pour moi puisque je l’ai élevée chez moi de 2 à 6 semaines de vie. La saillie ayant mis longtemps à prendre, nous nous sommes retrouvées avec un problème de planning pour Gaëlle qui avait des vacances prévues en août. Occasion en or pour moi de profiter à fond des bébés ! Dido et sa marmaille ont donc obtenu l’autorisation exceptionnelle de monter sur le bateau pour 3 semaines ; à la séparation des sexes à 5 semaines moins un jour, les garçons sont restés à la maison pour la fin de sevrage psychologique, si bien que j’ai eu l’immense bonheur de passer un mois entier avec eux. Même s’ils portent l’affixe de leur lieu de naissance et que Gaëlle a été une partenaire très attentive, je dois dire que c’est de toutes mes portées celle que que je considère le plus comme « la mienne ».

Récapitulatif

Le thème de portée était les Saints (avec des noms à coucher dehors, et des miracles pas piqués des vers) : Sainte Radegonde, Sainte Scholastique, Sainte Ménehould, Saint Calimero, Saint Ildefonse, Saint Crépinien, Saint Mathurin, Saint Hilarion et Saint Spyridon. Je n’en veux pas aux adoptants d’avoir choisi autre chose pour leur nom définitif ! (Moi-même…)

SxNomAdoptantDescriptionDécèsÂgeCauseObservations
FChïsana KisekiNualanVariberk bleu russe agouti1 portée avec PRH Grimalkin (9 petits nés le 18/02/2016).
FStormMuf & WufNoire unie22/05/201722 moisAccident d'anesthésie (arrêt cardiaque en phase de réveil après une chirurgie pour hernie inguinale.)Otite à 8 mois, bien soignée mais a gardé la tête un peu penchée.
FStarbuckMuf & WufVariberk noire
MPère CastorArtefactAgouti uniRepro avec KRL China Girl en septembre 2016. 3 bébés morts-nés.
MChristophePatrick & SylvieVariberk noir
MMensPatrick & SylvieBleu russe agouti uniOpéré 2 fois (à 11 et 12 mois) pour une tumeur maligne de la gaine d'un nerf. OK sans nouvelle récidive à 18 mois.
MLord of BloodMellBleu russe agouti uni10/04/201721 moisComplications d'une tumeur de la trachée.Crise d'adolescence marquée, jamais agressif mais castré à 13 mois pour territoralité / tyrannie nuisant à l'ambiance du groupe.
MColonel MoutardeDalkaBerkshire agoutiRepro avec KRL Hiroshima en octobre 2016 (9 bébés en bonne santé).
MZacharieTirenisaBerkshire agoutiRhume rapidement résolutif sous antibiotiques en novembre 2016.

Suivi et photos

Au niveau de la santé, étant donné l’absence de suivi généalogique de Dido, je ne cacherai pas que c’est un pari. Maître Kobayashi est un mâle solide avec une généalogie très longue et très suivie du côté maternel, et un solide background scientifique du côté de son père qui est un rat de souche de laboratoire. Cependant, la famille n’a pas été exempte de problèmes qui sont sous haute surveillance sur les générations les plus jeunes (voir le récapitulatif santé de la famille DTC). Je ne vais pas promettre des ratons en super santé (on ne peut jamais, de toute manière) ; j’espère qu’ils le seront, et la suite de la lignée de Limë prouve que ce sont des soucis qui peuvent se redresser aux générations suivantes. Je préfère être honnête et j’espère trouver des adoptants qui apprécient cette honnêteté, et qui sont prêts aussi à faire de leurs adoptions un moyen de soutenir des projets (si ça peut motiver les troupes : je saurai m’en souvenir !). Les petits seront suivis étroitement et des nouvelles seront régulièrement données.

Dido a été une maman formidable, elle a allaité très souvent et très longtemps, je pense que pour le démarrage, que ce soit en nutrition, système immunitaire, sentiment de sécurité et développement neurologique ils ont eu les meilleures cartes en main ! Ils ont eu une excellente croissance et avaient déjà un très bon gabarit en partant chez leurs adoptants à 6 semaines pile (de l’ordre de 160g pour les petits mâles). Hyper proches de l’homme et curieux de tout à la maison, certains ratons se sont montrés un peu timides à l’arrivée, et souffrant manifestement de la séparation et de la solitude, mais tout est rentré dans l’ordre dans les jours suivants avec des copains.

Le post de naissance sur SRFAle post de suivi sur SRFA – des tonnes de photos sur la page facebook !

Maître Kobayashi est décédé à 27 mois des suites d’une récidive d’abcès dentaire. Dido est décédée à 23 mois, elle a souffert d’une sévère pneumonie en mars 2016 et est restée fragile et un peu maigre mais tout de même vaillante, jusqu’à s’éteindre dans son sommeil.

Mens (anciennement Crépinien) a été opéré d’une tumeur maligne des gaines nerveuses périphériques (schwannome ou neurofibrosarcome) en juin 2016, chirurgie sous-optimale, récidive rapide (juillet) et réopération mais cette fois en marge saine, pas de récidive depuis. Storm (Scholastique) a été soignée pour une otite en avril 2016, bien soignée mais elle a gardé la tête un peu penchée. Lord of Blood, pas agressif mais à tendance tyrannique, a fini par être castré en octobre 2016 pour la sérénité de tous (il n’a jamais blessé aucun rat, mais il avait tendance à un peu trop se prendre pour le roi de la cage). Pour tous les autres RAS.

Descendance

Chïsana Kiseki alias Sainte-Radegonde a eu une belle portée de 10 petits le 18 février 2016 (un petit n’avait pas tenu le coup le lendemain matin). Gestation obtenue dès la première saillie (qui s’est cependant fait attendre, Kiseki n’ayant pas eu de chaleurs visibles pendant 3 semaines, et nous a donné de bonnes suées avec une courbe de poids complètement pourrie) et mise-bas facile et sans souci à dans l’après-midi du 23e jour. Deux de ses filles ont été reproduites : NUA Crystal Sky avec PRH Merry chez Nualan, NUA Hellébore chez Dune avec GDM Victor Tropetit, 12 et 17 bébés respectivement, deux one-shot, gestations et mises-bas parfaites à J22.

Père Castor a été mis à la reproduction avec KRL China Girl chez Lorien. China a eu plusieurs soucis pendant la gestation et la mise-bas s’est mal passée, 3 bébés mort-nés (un par voie basse, deux par césarienne). Il sera peut-être remis à la reproduction plus tard si je lui trouve une bonne femelle.

Colonel Moutarde a également été mis en repro, détails à venir prochainement.

Top