DTC Maître Kobayashi x DTC Knockin’ on heaven’s door

La saillie a eu lieu le 15 octobre 2015. La mise-bas a démarré le samedi 7 novembre au matin et s’est avérée très laborieuse. 8 heures plus tard, aucun bébé n’était encore né et Heaven a été amenée chez le vétérinaire, qui a constaté que le premier petit était engagé et coincé. Après une césarienne très rapide, 6 petits vivants ont pu être sortis. Les petits ont été confiés à une nourrice mais un seul a survécu. Comme si cela ne suffisait pas, Heaven nous a quittés le 13 novembre 2015, emportée par une surinfection pulmonaire.

Les parents


DTC Maître Kobayashi
LORD : DTC38239M
Description : Himalayen seal-point standard lisse.
Génotype : A/a bu/bu ch/c Du/du Rb/rb re/re.
Date de naissance : 25 novembre 2013.
Âge à la saillie : 23 mois.
Poids à la saillie : 500g.

heaven
DTC Knockin’ on heaven’s door
LORD : DTC43899F
Description : Albinos ou himalayenne PED ? dumbo rex.
Génotype : A/a Bu/Bu c/c* du/du Re/re (p/p ?).
Date de naissance : 15 avril 2015.
Âge à la saillie : 6 mois.
Poids à la saillie : 210g.

Informations complémentaires

Maître Kobayashi a eu une première portée avec IND Dido en juillet 2015 (saillie du premier coup, 9 petits en pleine santé). Il a également fait une deuxième saillie avec DTC-VGP Sukuru Mizugi (qui s’est mal terminée). C’est donc sa troisième (et dernière) saillie. Il est lui-même toujours très en forme et en pleine santé. Heaven est issue de la portée entre Phantom Space Ramen et Maître Gonzo née à la Tarte au Citron, elle vit chez Chayam (le Havre de Celarawen) qui est ma partenaire sur ce projet. La portée est consanguine (le taux exact sera recalculé prochainement).

But de la portée

Suite du plan cyclique piloté par Ancalimë en collaboration avec Lorien (voir sa page projet pour les explications, si vous avez loupé les épisodes précédents).

Après l’échec de la portée avec Sukumizu, on ne pouvait se résoudre à laisser tomber le plan et toutes ces années de travail opiniâtre. Kobayashi était encore chez Ancalimë, et les demi-soeurs de Sukuru étaient en âge de reproduction. Après avoir fait le tour des candidates potentielles et des souhaits et contraintes de leur propriétaire, j’ai proposé à Chayam cette portée de la dernière chance et elle a répondu présente au pied levé.

Heaven est une rate de petit poids mais bien proportionnée et qui a eu une croissance harmonieuse. Niveau caractère, elle a eu une crise d’ado un peu marquée, en dehors de ça c’est une rate adorable, vive, joueuse, proche de l’homme donc on lui pardonne sa poigne entre copines ! Elle fait partie des portées qui ont été touchées par des problèmes respiratoires chez Limë ; elle est un peu sensible du nez, mais n’a encore jamais eu besoin de reprendre d’antibiotiques après le traitement initial dans l’enfance, donc on peut dire que c’est assez bien contrôlé. Heaven n’est peut-être pas sur le papier la candidate « parfaite » à la repro, mais dans le contexte, c’est une portée raisonnable et c’était surtout notre meilleure option, ses petits défauts étant largement contrebalancés par les forces de Kobayashi (bon gabarit, excellent caractère avec les humains comme avec les autres rats, et jamais un problème de santé).

Suivi

La prise de poids a été modeste, avec un plateau autour des fatidiques J10-J14 qui ne nous a pas rendues optimistes en premier lieu, mais les derniers jours nous ont confirmé la bonne nouvelle. Trois saillies, trois one-shot pour le Maître ! Cependant, quand la poisse est là… La mise-bas a commencé tôt le matin de J23, mais les petits ne venaient décidément pas. Lorsque le délai « critique » de 8 heures a été atteint, voyant Heaven fatiguée et toujours pas de bébés, Chayam a fait ce qu’il fallait et amenée la pitchoune chez le vétérinaire avec l’aide de Mayella, que nous remercions énormément pour son aide. La vétérinaire a proposé la chirurgie directement, l’ocytocine n’étant pas indiquée dans son état de fatigue. Aussitôt l’incision réalisée il s’est avéré que le premier petit avait engagé son museau vers la sortie mais était resté coincé. (Donc une « bête » cause mécanique, sans rapport avec un problème génétique a priori. Quand on n’a pas de chance…) Tous les bébés ont été ensuite pu être extraits très rapidement, et la césarienne a heureusement duré peu de temps, ce qui a permis que les 6 autres petits sortent vivants, bien rose, bien vifs et bien couineurs !

Heaven a d’abord semblé vouloir se mettre au-dessus d’eux, ils cherchaient à tétouiller mais après deux heures ne voyant toujours pas suffisamment de lait dans leur ventre et Heaven semblant douloureuse et prête à les fuir, la décision a été prise de les mettre sous une nourrice. Coup de chance, DOU Clematis avait mis bas la veille d’une portée pas trop nombreuse chez Mayella, à quelques kilomètres seulement. Clematis ne les a pas rejetés, mais ils ont sans doute eu du mal à s’imposer (trop fatigués ou simplement pas assez forts face à leurs frères de lait plus âgés d’un jour et en forme ?) puisque dimanche matin un seul d’entre eux était encore en vie. Il s’agit d’un petit mâle, a priori standard lisse. Il a pour l’instant l’estomac bien plein de lait et s’accroche à la vie. Il ne sera évidemment pas mis à l’adoption.

Heaven est restée fatiguée plusieurs jours après l’opération mais semblait tout de même reprendre progressivement le dessus. Et puis, brutalement, elle a fait une détresse respiratoire le 13 novembre au matin, 6 jours après la naissance, et bien que Chayam ait réagi au plus vite pour l’emmener en urgence chez le vétérinaire elle n’a pas tenu le coup. Une autopsie a été pratiquée, révélant macroscopiquement une grosse surinfection pulmonaire purulente. Des prélèvements ont été envoyés en laboratoire, les résultats sont compatibles avec une infection à Bordetella ou à Pasteurella (pour rappel, Bordetella est l’agent soupçonné des infections infantiles chez la naisseuse d’Heaven). Les complications de gestation ne sont pas la cause directe du décès (aucune trace de problème au niveau des cicatrices de l’intervention) mais ont pu concourir à affaiblir ses défenses face à cette infection silencieuse.

Heaven nous rappelle que faire une portée n’est jamais sans risque, et que ça n’arrive pas qu’aux autres, même quand on est bien informé, même quand on fait les bons gestes et qu’on réagit sans perdre de temps à aucun moment. Je tiens à souligner à nouveau l’extrême professionnalisme de Chayam qui a su faire tout ce qu’il fallait, quand il le fallait, elle a tout mon respect et ma confiance. Hélas, ça ne suffit pas toujours.

Suivi

Etant donné ces circonstances particulières, il n’y a évidemment pas de sujet de suivi de portée sur les forums.

Le petit bonhomme survivant, CLW-VGP Asbjörn-Adalrik, a rejoint Chayam en mars 2016 après un séjour un peu prolongé chez sa super nounou Mayella (en attente de pouvoir supporter une castration, qui finalement ne se fera pas). Il se porte très bien et n’a jamais eu le moindre symptôme respiratoire.

Nouvelles du 11/05/2016 : Asbjörn pèse 426 grammes, harmonieux, de bon gabarit, robuste, un crème au niveau caractère, très patient avec son jeune copain de cage, câlineur et bisouilleur avec son humaine. Toujours rien à signaler sur le plan de la santé.

Top